Requiem pour la FEIMA ?

Par Philippe Boichot - 28/11/2010

La FEIMA qui en 1988 s’engageait à « promouvoir la normalisation des données médicales pour faciliter les échanges entre professionnels et entre logiciels » n’est jamais allée au delà de ses déclarations d’intention (détail ici)

L’AMULA dont la « promotion de l’interopérabilité des logiciels médicaux » est inscrite dans les statuts déplore cet état de fait. Début 2009, nous avons pu nous réjouir que la direction de Compugroup Medical France ait décidé de réveiller la belle au bois dormant. Hélas, le prince charmant n’a pas obtenu le succès escompté.

Depuis, à la suite de désaccords divers dont nous ne connaissons pas l’exacte teneur, la FEIMA s’est rétrécie avec la démission de Compugroup Medical France, Prokov Editions et Sephira, qui ont immédiatement rejoint La Fédération des entreprises des systèmes d’information sanitaires et sociaux (LESISS) au sein de la commission « Professions de santé ambulatoires » nouvellement créée (ne restent à bord que Cegedim Logiciels Médicaux et Imagine Editions)

Nous restons donc sur notre faim, le DMP ne proposant en la matière qu’une carte au rabais.

Faute de grive,la direction de Compugroup Medical France nous a confirmé son intention de concrétiser le projet avec les logiciels du groupe (Axisanté 4 et 5, Médical Net et 123 Santé).

Nous sommes loin de l’appétissant menu de la charte des éditeurs de la FEIMA de 1988, mais nous ne perdons pas l’espoir que les éditeurs assument enfin un jour leur engagement passé en collaborant au projet de Compugroup Medical France.

Amula - Association des médecins utilisateurs des logiciels Axilog